lundi 11 février 2013

J'écris un livre... ou du moins j'essaye :)+extrait n°1

J'écris un livre!!!
 
Mes très chers lecteurs (où etes-vous? écrivez-moi!!!), j'ai l'honneur de vous annoncer que j'ai la ferme intention d'écrire un livre. Et j'ose espérer que vous serez nombreux à le lire. En voici déjà le résumé et un extrait:
 
Titre(provisoire): La forêt des orphelins/ Rescapés
 
résumé:
 
Dans le futur, la terre fut décimée par les épidémie à cause de la pollution. pour sauver la population, le gouvernement a décidé de faire planter tout au tour d'une surface une forêt pour purifier l'air. Une cinquantaine d'années plus tard, cette forêt est devenue immense coupant la population de l'extérieur. On la nomme la forêt noire et son existence et entourée de légendes et nul n'ose y pénétrer. Ce qui arrange bien le gouvernement qui pour ne pas avoir de surpopulation y envoie tous les orphelins.
Ayfer, fille d'un haut dirigeant entend par hasard une conversation lui révélant l'existence de ces orphelins. Elle décide alors d'aller les aider et les secourir car son père et bien décidé à tous les tuer.
 
Voici donc le résumé, je vais maintenant vous écrire un extrait, mais ne vous lassez pas trop vite car je n'entre pas tout de suite dans l'action. bonne lecture à tous et à toutes!!!
 


On nous parle souvent de nos ancêtres. Parfois en nous en disant du bien, parfois du mal. Comment déceler la vérité dans tous ces livres et ces belles paroles ? Etaient-ils vraiment si irrespectueux de la nature pour lui avoir fait subir tant de mal ? Il parait qu’avant, à leur époque, on pouvait voir des arbres, des fleurs, de l’herbe partout autour de nous. Mais aujourd’hui, tout est de pierre  et de béton, la nature est une chose recherchée, rare et précieuse. Le moindre petit coin de verdure est protégé, interdit d’accès. On ne peut donc plus manger de fruits et de légumes, on est obligé d’ingurgiter des capsules sans aucun goût pour régulariser le manque de vitamines, de fibres et tout le reste.

 La surpopulation a elle aussi fait des dégâts, abîmant le peu de vie naturelle qui restait à l’époque, piétinant et détruisant les forêts et les prairies pour en faire des habitations ou des champs agricoles. Mais tout ceci  a pris fin il y a quelques temps, lors des années noires. Cette période est la pire épidémie que la terre ait connue de toute son existence. Plus de la moitié de la population mondiale en a subi les conséquences, par la faute de la pollution devenue trop importante au fil des ans, à cause d’un trop grand nombre de véhicules et d’industrie toxiques. Intoxiqués, asphyxiés, empoisonnés… les types de morts sont nombreux. Nombre de personnes y ont perdu des proches et accusent nos ancêtres ne n’avoir pas fait attention à la planète. Mais comment auraient-ils pu prévoir une telle catastrophe ? Un nombre si important de morts ?

 Mon ami Pierre  fait partie de ces personnes, mais Yuma et moi défendons nos prédécesseurs. Je sais qu’ils auraient pu faire plus d’efforts, mais je suis sûre qu’ils ont quand même fait tout leur possible. Cela devait tout simplement être inévitable. Et puis comme dit ce vieux dicton « on a tort de courir après un passé enfui », cela ne sert à rien de regretter, autant se tourner vers l’avenir. Ce sujet de conversation est d’ailleurs l’une des principales causes de nos disputes. Yuma et moi sommes des amies d’enfance. Je l’ai rencontrée alors que j’étais en primaire, elle se faisait embêtée par des plus grands et je suis alors intervenue. Elle était d’une nature timide et l’est d’ailleurs toujours même si elle arrive à aller plus facilement vers les autres, et je fais de mon mieux pour la défendre bien que cela ne soit pas toujours facile. Notre amitié avec Pierre a débuté bien plus tard, alors que nous étions en deuxième année de collège. Il venait d’une contrée lointaine, notre petite ville n’avait pas vu d’étranger depuis si longtemps qu’il s’était alors tout de suite fait ensevelir par une nuée d’élèves curieux. Il les avait repoussés de façon brutale, si bien que plus personne  n’avait osé l’approcher. Ce jour-là j’avais oublié mon déjeuner, il m’avait alors gentiment proposé de partager le sien et comme je n’ai pas répondu il avait pris ça pour un oui, avait coupé son sandwich  en deux et m’avait donné la moitié, « tiens ! » m’avait-il lancé avec un grand sourire accueillant aux lèvres. Je m’en rappelle comme si c’était hier. Je l’avais alors présenté à Yuma et nous ne nous sommes plus jamais séparés.




20 commentaires:

  1. Salut Méli !
    Ravie de savoir que tu écris un livre, je lirai ce passage un peu plus tard car là je n'ai pas trop le temps, désolée :)
    Comment vas tu ? En ce moment j'ai plus de nouvelles !
    Bises !
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je vais bien merci!!! je suis vraiment désolé, en ce moment j'ai des semaines hyper chargés et je n'ai presue plus de temps pour mon blog. je tepromet de venir sur le tien ce week-end. et toi comment vas-tu? Un bon mardi gras? moi dans mon école on a une des punks, des anges et démons, DSK, un mario, un cheval, un Omer, des hipies, des garçon en fille, enfin c'était trop drôle, moi on m'"a juste fait des moustaches de chats. Ah oui, et des coccinelle. reviens-vite et donne moi ton avis sur mon début de livre!!!
      meli

      Supprimer
  2. Réponses
    1. c'est vrai? merci, cela me faitbtrop plaisir! reviens vite pour lire la suite!
      bizz

      Supprimer
  3. C'est très bien !
    Pas le temps de lire le deuxième extrait, mais je reviens le lire un peu plus tard !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui reviens vite et merci pour ton commentaire, cela me donne du peps ;)!!!!!
      xoxoxo

      Supprimer
  4. Bonjours Méli,
    je te trouve déjà très courageuse de publier à tout venant tes écrits car la plupart du temps, les premier sont hésitant, mal écrit, ect...

    Ensuite pour ce qui est du contenue, je le trouve assez bien mais pas assez, comment dire...,un peu trop plat(désolé de ma franchise), heureusement que tu nous a prévenue avant car sinon je crois que je ne l'aurait pas terminé, ou peut-être que si pour te respecter.

    Pour avoir réellement conscience de ton style d'écriture, je vais continuer à lire les extraits suivant.

    Bon courage pour la suite car ce n'est pas chose facile d'écrire!!

    A bientôt!

    M.

    PS: Encore désolé pour ma franchise!

    RépondreSupprimer
  5. Ne t'içnquiète pas pour cela, je le sais déjà! J'ai écrit ce premier extrait pour poser le cadre de l'histoire ( ma prof de français serait fière de moi! elle nous demande tout le temps de faire un cadre qui pose l'histoire), mais pour donnser son avis il faut lire la suite et tu l'as apperemment fait, et la suite t'a plu j'en suite toute contente!

    RépondreSupprimer
  6. J'ai le plaisir de t'annoncer que après avoir lut tes extrait, je me suis lancé à mon tour dans l'écriture. J'avais déjà essayé plusieurs fois sans vraiment arrivé à quelque chose de bien mais là c'est différents je crois que j'ai trouvé un bon début. Je sais pertinemment que c loin d'être parfait mais bon si tu veux lire le début, dis le moi par contre comment te le passé ça je sais pas, si tu voit une solution dis le moi également.

    Biz

    M.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super! Je suis contente d'inspirer les autres cela me fait plaisir!Si tu veux tu fais copier coller et tu le met en message, je pourrais le lire sans que les autres vois le message! Et désolé pour l'absence mais figure-toi que j'étais en vacances moi! Et il n'y avait malheureusement pas le réseau!

      Supprimer
  7. chère M.
    J'ai lu ton livre, il est super! Puis-je te donner quelques conseils? D'anord,tu devrais éctrire quelques lignes pour qu'elle donne son avis sur le psy comme tu dis, mais aussi sur la maison du docteur. Tu pourrais dire qu'elle était coloré mais que à elle elle paraissair sombre et trsiste comme une prison. à ces moments-là je crois qu'il y a un s a moment. Le passé simple à la première personne du singulier se termine par ai et non par a. Et pour finir elle ne s'interroge pas de celui qui l'a appelait? Tu devrais la faire essayer de... comment dire... qu'elle essaye de justifier ce qui lui est arrivé. Son ennemie qui veut la faire souffrir encore plus et qui a volé son ordi... des choses comme ça. A une dernière chose, mais c'est pas obligatoire, je crois que l'on dit que la nuit porte conseil et non qu'elle résout tout.
    Dolé pour touteses... je sais pas trop comment dire.
    En tout cas, si mon livre est aussi bien que le tien je suis trop heureuse.
    Merci encore cette lecture m'a fait beaucoup plaisir.
    Méli.

    Ps: Si tu ne veux pas que j'affiche ce commentaire je l'effacerait.

    RépondreSupprimer
  8. Merci beaucoup pour tout, tu peux afficher le commentaire si tu le désire sa ne me gène pas et je vais essayer de suivre tes conseille merci!

    M.

    RépondreSupprimer
  9. Au fait, il y a des passages que tu n'as pas du bien comprendre donc je suppose que le texte doit être maladroit: personne ne lui a volé son ordi, et pour ce qui est du coup de téléphone, je te laisse le suspense tu verra plus tard.
    Pour ce qui est du dicton, je crois que je vais le laisser comme il est car sa veux dire la même chose ou presque, enfin bref je verrais.
    Merci pour tes conseilles...

    M.

    RépondreSupprimer
  10. Non j'ai compris mais je voulais dire qu'il est étrange qu'elle ne s'interroge pas. Elle pourrait par exemple pensée que quelqu'un a volé l'ordi de Matt pour lui faire une mauvaise blague. Meme si ce n'ai pas vrai tu comprends,

    Méli.

    RépondreSupprimer
  11. Oui, merci de reformuler. Je vais suivre tes conseilles.

    Merci!

    M.

    RépondreSupprimer
  12. Coucou Méli !
    J'aii subitement trouvé l'inspiration ce matin (5h40) en me réveillant ! Je me suis empressée de noter ce qui me venait à l'esprit et n'ai plus envie de me rendormir maintenant malgré ma nuit bien courte. Il y aura de l'amour bien, entendu et ce sera même la source d'un conflit qui prendra de l'ampleur... Mais je te raconterai tout cela demain ! En attendant, je vais devoir me cultiver sur l'Italie car l'intrigue s'y déroule ! Je vais essayer de revenir plus tard sur un truc que je connais. L'époque me reste encore à trouver.
    Merci pour cette soif de lecture et, à présent, d'écriture que tu m'as transmise. ;)
    bisous <3

    RépondreSupprimer
  13. Ouah! tu me donnes trop envie de lire ton début de livre là!

    RépondreSupprimer
  14. Très bon début, qui me donne envie d'en apprendre plus sur ces trois personnages ^_^

    RépondreSupprimer

Bonne visite sur mon blog et merci pour vos commentaires!