samedi 16 février 2013

Rescapés: extrait n°5

Rescapés: extrait n°5
 
Bonne lecture!!!


          Si cela ne vous dérange pas revenons à la réalité. J’ouvris donc la porte grâce à mon empreinte digitale, il parait que nos ancêtres ouvraient leur porte grâce à un objet qu’ils appelaient clé. Mais de nos jours tout à changer. Comme d’habitude, la maison était déserte, pas un seul bruit rien. Mon père n’est pas présent, il rentre toujours très tard de son travail, et les domestiques sont en cuisine pour préparer le repas. Au début un tel silence était pesant mais au final on s’y habitue. Et comme à mon habitude je lance « Me voilà de retour à la maison ! », et seul un silence quotidien me répond, je m’attendrais presque à entendre l’écho de ma voix me répondre. Je monte les escaliers pour aller dans ma chambre, je passe devant quelques portes toutes similaires les unes aux autres. Puis devant celle du bureau de mon père, mais de toute façon il est à son travail à cette heure et il m’a strictement interdit d’y entrer. C’est alors qu’un bruit de téléphone en sort. Cela me stoppe net dans ma progression. Qui peut donc téléphoner à cette heure ? Tout le monde sait que mon père ne rentre à la maison que pour le souper… C’est assez étrange. Je me demande si je ne devrais pas y entrer, après tout cela pourrait être un coup de fil important. Mais mon père m’a interdit de pénétrer dans cette pièce. Mais si c’est très important, père ne sera pas  content d’avoir raté cet appel, je pourrai au moins prendre les coordonnées de celui qui appelle et lui dire de rappeler plus tard. Décidée, je tends la main vers la poignée de la porte. Lorsque j’entends des pas à l’intérieur et un bruit de téléphone qui se décroche. « Allo ? » Mais… C’est la voix de mon père… Que fait-il à une heure pareille à la maison ? Normalement il devrait être à son bureau, c’est étrange… Intriguée par tout cela je m’accroupis devant la porte et attends la suite de la conversation téléphonique. « Oui ? C’est moi pourquoi… Quoi ? Comment cela ?... C’est impossible ?! Aucun de ces sales mômes n’était censé survivre, êtes-vous bien sûr que ce sont des orphelins ? Et non un pauvre enfant perdu ?... » Mais de quoi parlait donc mon père, moi qui pensais que cela allait être une banale conversation de travail. Et pourquoi dit-il qu’aucun des enfants n’était censé survivre ? Et où sont-ils à cet instant. Cette fois-ci c’est inquiète que je continue à les écouter. « Je veux que vous alliez tout de suite examiner cette sombre histoire, et si cela s’avère vrai, j’exige que vous envoyez des soldats dans la forêt noire pour tous les exterminer !!! C’est un ordre !!! » J’entends mon père raccrocher violemment son téléphone. Mon dieu, quelle horrible conversation, comment mon père aurait-il pu envoyer d’innocents enfants dans la forêt noire ? Et de plus des orphelins ? Je ne peux pas le croire… Choquée, je fonce me cacher dans ma chambre. Au calme, une foule de questions envahie ma tête, je décide alors de mettre les choses au clair et de m’introduire dans le bureau de père. Je me suis d’abord demandé si je ne devais pas aller lui demander directement, mais j’abandonne tout de suite cette idée car je sais bien qu’il me mentira. Je décide de passer à l’action juste après le souper car je sais que mon père a alors l’habitude de prendre une demi-heure de repos, il va donc me falloir être précise et agir vite.
Rescapés extrait 6
 

6 commentaires:

  1. Trop court, j’attends très vite la suite!!

    M.

    RépondreSupprimer
  2. Son père m'intriguait pas mal, alors je suis contente qu'il entre en scène ^^
    Il y a une suite ? Je ne trouve pas de lien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de le mettre! je n'avais pas eu le temps de le faire hier soir^^

      Supprimer
    2. Je file lire la suite alors ^^

      Supprimer

Bonne visite sur mon blog et merci pour vos commentaires!